Margit Stoehr (v1905 – ? )

au Neues Stadttheater de Teplitz-Schönau en 1935-36

margit-stoehrMargit Stoehr, née en Allemagne vers 1905, débuta sur scène comme choriste à l’âge de vingt ans. Elle fut engagée de 1927 à 1930 au National Theater de Mannheim pour les petits rôles chantés à l’opérette et à l’opéra. Elle poursuivit sa carrière à Brünn (1930-31) puis à St.Gallen, en Suisse (1932-33). De 1933 à 1935 elle se produisit en invitée pour l’opérette sur diverses scènes, notamment à Breslau. Curth Hurrle l’engagea en été 1935 au Neues Stadttheater de Teplitz-Schönau comme Gesangsoubrette et elle parut dans de petits rôles dans la plupart des opérettes données à Teplitz durant la saison 1935-36. Après Teplitz-Schönau, Margit Stoehr fut engagée pour l’opérette au Stadttheater de Bremerhaven (1936-37), aux Städtische Bühnen d’Augsbourg (1937-38) puis à l’ Apollo Theater de Cologne (de 1938 à 1940). Durant la guerre, elle se produisit au Mellini-Theater de Hanovre (rebaptisé « Kraft durch Freude« ) de 1941 à 1943 puis fut engagée au nouveau théâtre ouvert à Lodz, en Pologne, (rebaptisée Litzmannstadt) où elle chanta des rôles plus consistants, comme par exemple celui d’ Hannchen (amie de l’héroïne Julia) dans l’opérette Der Vetter aus Dingsda (Künneke).  Après guerre, Margit Stoehr continua quelques années sa carrière en chantant sur invitation à Munich.

Les commentaires sont fermés.