Hermann Leopoldi (1888 – 1959)

Invité au Neues Stadttheater de Teplitz-Schönau en 1932

Hermann LeopoldiNé le 15 août 1888 à Gaudenzdorf (aujourd’hui inclus dans Vienne), de son vrai non Hersch Kohn, il étudia le piano auprès de son père et débuta dès 1904 comme accompagnateur puis pianiste de bar, avant de se spécialiser, sous le nom de Hermann Leopoldi, dans les numéros comiques au piano. Comme tel, il divertit les troupes durant la première guerre mondiale et acquit une renommée qui lui permit de se produire dans les cabarets viennois. En 1922, il ouvrit son propre cabaret avec Fritz Wiesenthal qui était devenu son partenaire en scène. Le cabaret « Leopoldi-Wiesenthal » acquit une forte notoriété, même au-delà de Vienne, accueillant jusqu’en 1925 des personnalité comme Hans Moser, Max Hansen ou Fritz Grünbaum. Le cabaret du cependant fermer pour raisons financières et les protagonistes  entreprirent des tournées en Europe (notamment à Berlin et en Suisse). A partir de 1929, Hermann Leopoldi se produisit avec une nouvelle partenaire, d’origine russe, Betja Milskaja, avec laquelle il effectua de nombreuses tournées, y compris à Berlin, Paris, Budapest ou Prague. Au moment de l’Anschluss, en mars 1938, Hermann Leopoldi essaya de gagner Brünn avec sa femme, mais fut refoulée à la frontière tchécoslovaque, fermée sur ordre d’Edvar Benes. Alors qu’il négociait pour un visa pour les Etats-Unis, Leopoldi fut arrêté dans son appartement à Vienne et conduit en prison puis au camp de Dachau (en même temps que Fritz Grünbaum). En septembre 1938 il fut transféré à Buchenwald. Sa femme, parvenue aux USA, réussit à mobiliser des fonds pour « acheter » la libération de son mari, qui put s’embraquer à Hambourg  pour New York. Là, Hermann Leopoldi reprit bientôt ses activités de cabarettiste avec des spectacles à succès comme « I am a quiet Drinker » ou « A Little Café down the Street » au cabaret « Old Vienna ».  Après la fin de la guerre, Leopoldi retourna à Vienne (1947) et y retrouva vite le succès, entreprenant de nouvelles tournées à travers l’Autriche, l’Allemagne et la Suisse avec sa compagne Helly Möslein. Hermann Leopoldi est mort à Vienne le 28 juin 1959.

Les commentaires sont fermés.