Eugen Klöpfer (1886 – 1950)

Venu jouer au Stadttheater de Teplitz-Schönau en 1938-39

Eugen KlöpferEugen Klöpfer, que Cuth Hurrle invita à venir jouer à Teplitz-Schönau durant la saison 1938-39 fut, sous l’autorité de Goebbels, le principal responsable du théâtre en Allemagne sous le 3ème Reich. Né à Talheim, près de Heilbronn, le 10 mars 1886, Eugen Gottlob Klöpfer obtint son premier engagement au théâtre de Landshut en 1905, puis aux petits théâtres de Ingolstat et de Biel. Il put signer un contrat au Volkstheater de Munich en 1909. Après être passé par Colmar (alors en Allemagne), Erfurt et Bonn, il resta engagé durant toute la guerre au théâtre de  Francfort/Main (de 1914 à 1918). Après guerre, Klöpfer se rendit à Berlin où il joua, de 1920 à 1923, au Deutches Theater. Après un passage à Vienne (1923-24) et à Salzbourg (1925), il effectua des tournées dans divers pays européens et en Amérique du Sud. Dès 1919 il entreprit aussi une carrière au cinéma, jouant dans plus de 50 films muets jusqu’en 1929 puis cinq films parlants jusqu’en 1933. Fervent adhérent au nazisme dès avant 1933, il fut nommé dès la prise du pouvoir d’ Hitler, président de la Reichsfilmkammer, promu en 1934 à la dignité de Staatsschauspieler et devint directeur de la Volksbühne à Berlin. En 1935, il devint de surcroit vice-président de la Reichstheaterkammer (dont le président n’était autre que Goebbels en personne). Membre du NSDAP, il joua le rôle du Conseiller Sturm dans le film Jud Süss de Veit Harlan  (1940) et parut en vedette dans de nombreux films de la UFA (24 de 1935 à 1944).

Après la chute du nazisme, Eugen Klöpfer passa deux mois en prison puis eut l’interdiction de se produire en Allemagne et passa en procès, en 1948, accusé d’être responsable de la mort de l’acteur Joachim Gottschalk, ce dont il fut acquitté. Libre, il créa sa propre troupe et remonta sur les planches à Cologne et à Neustadt avant de mourir d’une infection pulmonaire le 3 mars 1950 à Wiesbaden.

Les commentaires sont fermés.