Bronislaw Huberman (1882 – 1947)

 Invité au Neues Stadttheater de Teplitz-Schönau en 1931

Bronislaw Huberman est né d’une famille juive de Czestochowa, en Pologne, le 19 décembre 1882. Il révéla très tôt ses dons pour le violon, dont il approfondit l’étude au conservatoire de Varsovie puis auprès d’ Isidor Lotto à Paris. En 1892, Joseph Joachim accepta le jeune Huberman, âgé de 10 ans, comme élève à Berlin.. L’année suivante, Bronislaw Huberman fit ses première tournées de concert en Belgique et aux Pays-Bas et s’y lia d’amitié avec le jeune Arthur Rubinstein alors âgé de 6 ans. En 1994, la célèbre soprano Adelina Patti l’invita a son gala à Londres et Huberman s’y imposa par l’ inspiration  et l’excellence de son jeu. Dès lors, Bronislaw Huberman accéda à une grande célébrité. En 1896, il joua le concerto pour violon de Brahms en présence de l’auteur (mort l’année suivante). Devenu adulte, Huberman fut considéré, après la Grande Guerre et jusque dans les années trente, comme l’un des tout premiers virtuoses du violon, se produisant à Carnegie Hall à New York comme à la Scala de Milan ou au Musikverein de Vienne. En 1936, il fonda le Palestine Symphony Orchestra avec quelques uns des meilleurs instrumentistes européens (orchestre qui devint plus tard, en 1948, l’orchestre philharmonique d’Israel). Peu avant l’Anschluss, Bronislaw Huberman quitta Vienne, où il résidait, pour se réfugier en Suisse. Rescapé d’un accident d’avion à Sumatra, en 1938, il s’y brisa deux doigts de sa main gauche et ne put qu’avec peine reprendre le violon. Très diminué, il mourut à Corsier-sur-Vevey, en Suisse, le 16 juin 1947.

Les commentaires sont fermés.