Franz Höllering (1896 – 1968)

Directeur à Teplitz-Schönau de 1924 à 1926

Franz Höllering vers 1960

Franz Höllering vers 1960

Né le 9 juillet 1896 à Baden, près de Vienne (Autriche-Hongrie), Franz Höllering fit des études de droit à Vienne avant d’accompagner son père (Georg Höllering) à la direction du théâtre de Brunn (Brno) en 1922. Nommé directeur (avec Nikolaus Janowsky) du Neues Stadttheater de Teplitz-Schönau pour son ouverture, au printemps 1924, il en démissionna en 1926, quelques mois après Janowsky, découragé par les difficultés financières. Durant sa direction à Teplitz, Franz Höllering réalisa plusieurs mises en scène de pièces de théâtre. La première fut Wilhelm Tell (Schiller) dès avril 1924, puis suivirent notamment Florian Geyer (Hauptmann) et Beverley (Verneuil). Durant la saison suivante (1924-25), il mit en scène Kabale und Liebe (Schiller), Nebeneinander (Kaiser) pour sa création, Rose Bernd (Hauptmann), Jedermann (Hofmanstahl), Der lebende Leichnam (Tolstoï) et Wer weint um Juckenack (Rehfisch). Et lors de son ultime saison teplitzoise il mit en scène entre autres le premier Faust (Goethe), Candida (Shaw), Anatols Hochzeitsnacht (Schnitzler) ou encore Regen (Maugham). Exceptionnellement, il mit aussi en scène deux opérettes: Der Orlow (Marischka) et Vom lieben Augustin (Dielzenschmidt).  Après sa démission, il gagna Berlin, adhéra au USPD (Parti social-démocrate indépendant) et se lança dans le journalisme. Il fut quelques mois directeur du journal communiste Arbeiter Illustrierte Zeitung puis rejoignit le groupe Ullstein. Il y dirigea (avec B.Brecht et J.Heartfield) le journal sportif Arena et (de 1928 à 1930) le journal de cinema Film und Volk. En 1930, il publia dans la presse Ullstein des documents compromettants pour le NSDAP et la Wehrmacht. Ullstein ne le soutint pas puis censura de nouveaux documents. Carl von Ossietzky dénonça à cette occasion une « scandaleuse capitulation » devant le national-socialisme et un « crime contre la liberté de la presse ». Höllering fut démis de sa charge de rédacteur et de son poste de correspondant aux USA. Après cette affaire, il fut la cible des nazis. Il émigra à Prague en mars 1933 et y lança le quotidien Prager Mittag à destination des émigrés. En 1938, il émigra de nouveau, pour les USA. Il y collabora avec le Ministère de la défense et la Voix de l’Amérique pour ses émissions en allemand et écrivit des critiques de cinéma. Après guerre, il retourna en Allemagne en 1953 et fut engagé, comme acteur et metteur en scène, aux Kammerspiele de Munich. Il travailla ensuite comme scénariste pour le cinéma, faisant notamment le scénario du film (« remake ») Mädchen in Uniform, avec Romy Schneider dans le rôle de Manuela von Meinhardis, réalisé en 1958. Franz Höllering est mort le 11 janvier 1968 à Munich.

Les commentaires sont fermés.