Mary Bartu (1902 – 1960)

au Neues Stadttheater de Teplitz-Schönau en 1938-39

Née à Protivin, petit bourg de la Bohème du Sud, le 14 décembre 1902, Mary Bartu était une chanteuse d’opérette tchèque qui débuta sa carrière à Bratislava à la fin des années vingt, en chantant notamment dans Der arme Jonathan (Millöcker) sous la direction de Heinz Hentsche. A partir de 1931, elle fut engagée au théâtre tchèque de Brno et chanta dans cette langue tout au long des années trente, des rôles tels que Helena dans Polen Blut (Nebdal) ou le rôle titre dans Guiditta (Lehar). Curth Hurrle l’engagea au Neues Satdttheater de Teplitz-Schönau pour la saison 1938-39, ce qui constitua un tournant dans sa carrière désormais poursuivit en langue allemande. A Teplitz, Mary Bartu se produisit notamment dans Der ewige Walzer (Strecker), Das kleine Hofkonzert (Nick) ou dans Wenn die kleinen Veichen blühn (Stolz). Pour la saison 1939-40, Heinz Hentsche, devenu personnalité importante du 3ème Reich, fit venir Mary Bertu à Berlin (Admiralstheater), où elle ne resta toutefois qu’une saison, avant d’être engagée successivement au Theater der Stadt à Karlsbad (1941-42) puis à l‘Operettentheater de Leipzig.  En 1944, elle retourna à Brno, où elle resta après-guerre et repris sa carrière en tchèque (par exemple dans Meine Schwester und Ich de Benatzky).

 

Les commentaires sont fermés.